Une étude qui démontre le besoin d'un tel projet

En mars 2002, dans le cadre du projet d'agglomération de la Communauté de Communes de l'Agglomération Rémoise (CCAR), l'Agence d'Urbanisme à produit un document intitulé “vers un projet d'agglomération rémoise”.

 

O y apprend que ” la distance à la mer ou à la montagne ne joue pas non plus en faveur de Reims, puisque la plage la plus proche se situe à 243 1cm (baie de Somme) et la station de montagne la moins éloignée à 295 km (Vosges). On remarquera aussi que, parmi les trente-huit agglomérations françaises de plus de 150 000 habitants, Reims est la seule à n’avoir aucun plan d’eau équipé intra-muros ou à moins d’une demi-heure en voiture”.

 

Si les 37 autres agglomérations de plus 150 000 habitants disposent d'un tel équipement c'est qu'il répond bien à un besoin et qu'il est viablement économiquement et socialement….

 

Couverture du document (fichiers images et pdf joints)

aurrcouv.gif  aurr2002couv.pdf 

 

Page 15 (paragraphe du milieu) du document évoquant l'absence de base de loisirs à Reims (fichiers images et pdf joints)

aurrtexte.gif    aurr2202.pdf